12.09.2017, 00:01  

Une table d‘hôte agritouristique

Abonnés
chargement
Grâce au soutien de l’Aide suisse aux montagnards,  la famille Collombin a pu aménager une table d’hôtes d’une capacité de 40couverts.

 12.09.2017, 00:01   Une table d‘hôte agritouristique

Avec Chez Viviane et Blaise, les agriculteurs de la famille Collombin ouvre un espace hybride sur le sol de l’Entremont: mi-ferme, mi-restaurant. Une première dans la région.

Lui, baigne dans l’élevage valaisan depuis plusieurs générations. Amoureux des vaches d’Hérens, il est de pure souche agricole. Avec son bagou et son esprit commercial, elle, le complète.

Accompagnés par leur fils Denis, les Collombin ont agrandi leur ferme d’appoint dans le village de Verbier pour en faire une table d’hôtes à 40 couverts, juxtaposée à l’exploitation. «On a géré...

Lui, baigne dans l’élevage valaisan depuis plusieurs générations. Amoureux des vaches d’Hérens, il est de pure souche agricole. Avec son bagou et son esprit commercial, elle, le complète.

Accompagnés par leur fils Denis, les Collombin ont agrandi leur ferme d’appoint dans le village de Verbier pour en faire une table d’hôtes à 40 couverts, juxtaposée à l’exploitation. «On a géré pendant une dizaine d’années un restaurant à deux pas d’ici mais on rêvait de réaliser un projet novateur», commence Viviane Collombin. Soit un établissement agritouristique.

Produits du terroir

Dans l’ancienne écurie, à côté de la cuisine flambant neuve, se nichent un petit carnotzet lumineux et un shop pour vendre les produits du terroir maison – viande séchée, lard, fromages d’alpage. Sur les échoppes trônent également les confections laitières de leurs voisins.

«Notre concept est simple: faire découvrir aux visiteurs la culture paysanne locale au travers du bétail et des mets», ajoute la porte-parole de la ferme du Soleil en montrant les sculptures en bois des combats de reines qui ornent la salle à manger.

Une demande croissante

Dans une ambiance conviviale, les clients sont donc invités à déguster les plats préparés avec soin par leur hôtesse et son équipe. Lors de notre visite, vers la mi-août, une lasagne maison à la viande d’Hérens figurait au menu, avec légumes du jardin. «L’établissement se doit de rester vivant et familial. Nous devons attirer les gens de la station et les fidéliser car nous sommes un peu excentrés», confie la mère de famille en dirigeant avec vigueur «ses» deux hommes pour les derniers préparatifs.

La tribu de Bagnes collabore avec l’Office du tourisme pour mettre en place des activités familiales. Une aire de jeux sera aménagée ainsi que des enclos pour observer les veaux, les lapins, les porcs, etc. En hiver, la famille s’occupe quand même d’une centaine de bêtes sur l’exploitation. De quoi s’occuper avant le dessert.

«Ce type d’offres créées par des agriculteurs privés est totalement nouveau à Bagnes. Il répond à une demande croissante», révèle Vincent Riba, responsable communication de l’Office du tourisme à Verbier.

Une ferme pilote

Le Bagnard ajoute que la ferme des Collombin joue en quelque sorte le rôle de projet pilote avant l’arrivée d’autres initiatives agritouristiques du PDR – Projets développement régional – de l’Entremont, dont la création d’une communauté laitière rassemblée autour de la raclette. «Viviane et Blaise étaient déjà prêts à ouvrir leur espace. Leur établissement colle parfaitement avec la volonté du PDR, alors nous allons communiquer tous ensemble le moment venu», précise Vincent Riba qui parle de regrouper au niveau marketing les nouvelles offres du territoire.

Depuis la mi-août, la petite famille a lancé sa phase test. Un choix stratégique qui a eu lieu entre le Verbier Festival et le concours hippique Jumping International. «En août, nous avons expérimenté le concept avec les derniers vacanciers d’été, en notant leurs attentes mais aussi en cherchant à les convaincre de se laisser porter par la vie à la ferme», précise la maîtresse de maison. Cette phase se poursuit durant ce mois de septembre, avant l’inauguration officielle prévue vers la mi-octobre. Table d’hôte agritouristique Chez Viviane et Blaise, ch. des Marais, à Médières. Infos et réservations au 022 565 40 70.

Avec le soutien de l’Aide suisse aux montagnards

En voyant la démarche du clan Collombin, l’Aide suisse aux montagnards – dernier recours financier pour des projets en zones rurales – a été séduite. Elle a participé à hauteur de plusieurs dizaines de milliers de francs à la naissance de Chez Viviane et Blaise. «Tout ce qui est lié au tourisme doux, proche de la nature, et qui développe de la richesse pour faire vivre la montagne et ses habitants, nous interpelle. En plus, ce dossier est aussi très intéressant car intergénérationnel», explique Ivo Torelli, responsable fundraising et communication de l’Aide suisse aux montagnards. or


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top