19.06.2017, 16:10

Philippe Nantermod: "Je n'imagine pas être candidat à la succession Burkhalter"

chargement
Philippe Nantermod n'est à Berne que depuis deux ans. "Un peu court", dit-il.

 19.06.2017, 16:10 Philippe Nantermod: "Je n'imagine pas être candidat à la succession Burkhalter"

Berne Conseiller national et vice-président du PLR suisse, Philippe Nantermod confie "qu'à priori", il ne sera pas candidat à la succession de Didier Burkhalter au Conseil fédéral.

Alors que le PLR suisse a lancé un appel à ses sections cantonales pour qu'elles présentent des candidats à la succession de Didier Burkhalter, son vice-président, Philippe Nantermod estime que les conditions sont d'abord favorables au Tessin et à Ignazio Cassis.

>>>A lire aussi: Didier Burkhalter quitte le gouvernement pour un avenir "différent": réactions des politiques

Philippe Nantermod, est-ce que vous serez candidat à la candidature afin que le Valais présente un nom pour succéder à Didier Burkhalter ?
En principe pas, non. Je l’ai déjà dit, je suis jeune et je ne suis à Berne que depuis deux ans, ce qui est un peu court. A priori et à part si les premiers critères avancés pour le PLR suisse changent, soit certainement la présence d’un Tessinois et d’une femme sur le ticket, je n’imagine pas être candidat. Ma priorité pour le moment est de faire mon travail de conseiller national et, par la suite, de me concentrer sur les échéances de 2019.

Donc le PLR valaisan ne va même pas entrer en discussion sur une potentielle candidature valaisanne ?
Non, ce n’est pas ce que je dis. Je pense qu’à l’heure actuelle il est quand même trop tôt pour fermer toute discussion. Il est suffisamment rare que les cantons romands soient encouragés à faire acte d’intérêt dans une succession au Conseil fédéral. Et on le sait, parfois durant la campagne, on découvre que certains favoris sont inéligibles ou ont des fils à la patte. Nous nous devons de quand même mener la discussion. 

Vous êtes trop jeune, mais pourrait-il y avoir une autre candidature valaisanne ?
C'est encore trop tôt pour le dire. Une discussion doit avoir lieu au sein du PLR VS, pour évaluer le potentiel de chaque candidature.

Votre préférence va-t-elle à la candidature d’Ignazio Cassis le Tessinois ?
Disons que pour l’heure, il est le plus en vue et qu’il fait tout juste. Pour preuve, il sera même à mon mariage ce samedi… Plus sérieusement, on sent depuis quelques mois que le climat difficile entre la Berne fédérale et le Tessin s’est apaisé, je peux donc imaginer qu’un conseiller fédéral tessinois finirait de pacifier ces relations.


Top