19.06.2017, 19:19  

La Tour-de-Peilz: il frappe et ébouillante un bébé de 10 mois, il écope de 30 mois de prison, dont 6 ferme

chargement
Le coupable devra aussi suivre un traitement psychothérapeutique.

 19.06.2017, 19:19   La Tour-de-Peilz: il frappe et ébouillante un bébé de 10 mois, il écope de 30 mois de prison, dont 6 ferme

justice - Fractures multiples, hémorragie, syndrome du bébé secoué, brûlures... les sévices infligés par un jeune homme au bébé de 10 mois de sa compagne remontent à 2015. Ce lundi, la justice vaudoise l'a condamné à 30 mois de prison, dont 6 ferme. La jeune femme s'en tire avec du sursis.

Le Tribunal correctionnel de l'Est vaudois a prononcé lundi une peine ferme dans l'affaire de maltraitance d'une fillette de dix mois à La Tour-de-Peilz (VD) en 2015. L'homme écope d’une peine privative de liberté de 30 mois, dont six fermes. La femme est condamnée à 12 mois avec sursis pour violation du devoir d’assistance.

L’homme a été reconnu coupable de lésions corporelles graves pour avoir asséné des coups, durant plusieurs semaines, sur la tête et le visage de la fille de son amie, ainsi que pour avoir exercé des torsions sur les membres de la petite. Divers examens médicaux ont révélé que l’enfant alors âgée de 10 mois souffrait de multiples fractures, hémorragies et du syndrome du bébé secoué.

>> A lire aussi: Vaud: un homme jugé pour avoir ébouillanté sa belle-fille de 10 mois

 

L’homme, aujourd’hui âgé de 22 ans, a également été reconnu coupable de lésions corporelles graves par négligence et de violation du devoir d’assistance ou d’éducation pour avoir ébouillanté la fillette en la douchant. Bien qu’il ait été conscient que les brûlures de l'enfant aient été graves, il a attendu, avec sa compagne, le lendemain pour contacter les secours.

Il écope d’une peine privative de liberté de 30 mois, dont 6 mois fermes avec un sursis de 5 ans, sous condition qu’il continue à suivre un traitement psychothérapeutique.

Sursis complet pour la maman

La mère est également reconnue coupable de violation du devoir d’assistance ou d’éducation. Elle est condamnée à 12 mois avec sursis, sous condition qu’elle aussi continue son traitement psychothérapeutique.

ATS

À lire aussi...

JusticeVaud: un homme jugé pour avoir ébouillanté sa belle-fille de 10 moisVaud: un homme jugé pour avoir ébouillanté sa belle-fille de 10 mois

Top