13.09.2017, 16:02  

Une première mitigée pour Raphaël Wicky en Ligue des champions

Abonnés
chargement
Raphaël Wicky a connu une soirée difficile sous la pluie mancunienne.

 13.09.2017, 16:02   Une première mitigée pour Raphaël Wicky en Ligue des champions

Ligue des Champions - Raphaël Wicky a vécu sa première expérience sur le banc d'une équipe en Ligue des Champions lors de la défaite de Bâle à Manchester United mardi soir (3-0). Mais le Valaisan a vu des signes encourageants trois jours après un revers calamiteux contre Lausanne (1-2) qui l'avait placé sous le feu des critiques.

Raphaël Wicky a vécu mardi sa première expérience sur un banc de Ligue des Champions. Si la défaite à Old Trafford contre Manchester United (3-0) était plutôt attendue pour le FC Bâle, l’entraîneur valaisan des Rhénans se montrait satisfait du visage affiché par ses joueurs après une sortie difficile face à Lausanne (1-2). «Nous nous sommes battus, mais on doit rester réalistes. Manchester possède davantage de joueurs de classe mondiale. Non pas seulement sur...

Raphaël Wicky a vécu mardi sa première expérience sur un banc de Ligue des Champions. Si la défaite à Old Trafford contre Manchester United (3-0) était plutôt attendue pour le FC Bâle, l’entraîneur valaisan des Rhénans se montrait satisfait du visage affiché par ses joueurs après une sortie difficile face à Lausanne (1-2). «Nous nous sommes battus, mais on doit rester réalistes. Manchester possède davantage de joueurs de classe mondiale. Non pas seulement sur le terrain, mais également sur le banc, ou encore dans les tribunes», a confié l’ancien international sur «Blick.ch». «Manchester est l’équipe favorite du groupe, pour venir s’imposer ici, on a besoin d’un jour parfait et de ne faire aucune erreur.»

 

 

 

Si le coaching de Raphaël Wicky avait été remis en question contre Lausanne et jugé «calamiteux» par les supporteurs bâlois, il a été noté come «suffisant», mardi soir à Old Trafford, par 30% des sondés sur le site de la «Basler Zeitung». Le Valaisan a notamment adapté sa tactique en cours de match en la faisant évoluer d’un 5-4-1 de base à un 4-4-2. Une initiative qui a permis aux Bâlois de se projeter la moindre vers l’avant et qui a été saluée par l’entraîneur mancunien José Mourinho à l’issue de la rencontre au micro de la «RTS»: «Bâle a changé son dispositif, son entraîneur a bien eu raison de le faire. A  partir de ce moment-là, ils ont mieux contrôlé notre jeu offensif».

>> A lire aussi: Le FC Bâle s'incline logiquement à Manchester United

Mais comme le rappelle le responsable des sports de la «Basler Zeitung» Erich Vogel, la Ligue des champions est un bonus pour le coach haut-valaisan: «Si pour Urs Fischer (ndlr: l’entraîneur du FC Bâle lors des deux dernières saisons), la Champions League était l’épreuve ultime, pour Wicky c’est une chance de convaincre les sceptiques avec des résultats surprenants». Reste toutefois que le «Blick» rappelle dans son édition papier que le FC Bâle version Wicky manque toutefois encore de liant: «Actuellement, Bâle est en manque d’à-peu-près tout. Ils ont évité le cauchemar dans le «Théâtre des Rêves», mais il n’y a rien d’autre à prendre en compte.»

 

 

Dans deux semaines, les Rhénans accueilleront le Benfica Lisbonne qui s’est incliné 1-2 contre le CSKA Moscou. Au FC Bâle de prouver qu’il possède toujours le format européen.

 


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

entraîneurFC Bâle: Raphaël Wicky est-il en danger?FC Bâle: Raphaël Wicky est-il en danger?

FootballFootball: la finale de la Ligue des champions aura lieu au Wanda Metropolitano, le nouveau stade de l'Atletico MadridFootball: la finale de la Ligue des champions aura lieu au Wanda Metropolitano, le nouveau stade de l'Atletico Madrid

Top