12.09.2017, 00:01  

Mission très ardue pour Bâle

Abonnés
chargement
Raphaël Wicky et Bâle espèrent ramener quelque chose.

 12.09.2017, 00:01   Mission très ardue pour Bâle

Par ats

L. DES CHAMPIONS - Les Rhénans se déplacent à Manchester pour y défier United et ses stars.

Défier Manchester United alors qu’on vient de perdre face au Lausanne-Sport? Tel est l’immense défi que se voit proposer le FC Bâle ce soir en Ligue des champions. Les Rhénans n’ont pas été gâtés pour leur premier match européen de la saison: ils se déplacent d’entrée chez le...

Défier Manchester United alors qu’on vient de perdre face au Lausanne-Sport? Tel est l’immense défi que se voit proposer le FC Bâle ce soir en Ligue des champions. Les Rhénans n’ont pas été gâtés pour leur premier match européen de la saison: ils se déplacent d’entrée chez le favori du groupe A, qui comprend également Benfica et le CSKA Moscou. Un Manchester United qui, pour ne rien arranger aux affaires bâloises, tourne déjà à plein régime en ce début de saison. Leaders de Premier League, les hommes de José Mourinho n’ont connu qu’un seul accroc jusqu’ici en championnat, un match nul concédé samedi face au Stoke de Xherdan Shaqiri (2-2).

Question accrocs, le FC Bâle en a, lui, déjà connu plusieurs en ce début de saison. A commencer par cette humiliante défaite subie samedi devant son public face à la lanterne rouge lausannoise (1-2). Relégué à une inhabituelle troisième place de Super League, avec seulement trois victoires en sept matchs, le FCB vit son plus mauvais début de saison depuis 2011. «Nous avons désormais deux possibilités: soit nous ruminons notre situation actuelle, soit nous relevons la tête et regardons de l’avant», relève l’entraîneur Raphaël Wicky.

Le souvenir de 2011

Le Valaisan veut même croire qu’un exploit est possible. «Nous sommes conscients que nous devons affronter une équipe du top 10 mondial qui évolue dans une autre sphère financière que nous. Malgré tout, et même si cela sera difficile, nous ne voulons pas rentrer les mains vides.» Pour rêver d’exploit, le champion de Suisse n’a pas besoin de chercher l’inspiration bien loin. Personne n’a, en effet, oublié que les Bâlois avaient éliminé ManU lors de la dernière journée de la Ligue des champions 2011-2012 en s’imposant 2-1 au Parc Saint-Jacques, quelques semaines après avoir décroché un nul mémorable à Old Trafford (3-3). ats


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top